Archives de Tag: élèves

Quand tu es prof de lycée (en gifs animés et en séries télé)

L ‘idée a été volée là: Vis ma vie d’instit. Le modèle est beaucoup plus drôle, mais on fait ce qu’on peut !

C’est ma deuxième année en lycée et finalement, j’ai vite découvert que les élèves n’y sont pas si différents qu’en collège. Même en BTS !

Un cookie offert à celui ou celle capable de citer toutes les séries utilisées.

Ce que l’Éduc Nat’ nous demande d’être

tumblr_mtkavssiN01qmk3pno1_500

*

Ce que nous sommes vraiment

tumblr_mm3vtbT3nH1qdr81fo1_400

*

Quand j’essaie d’impressionner les élèves en début d’année

giphy (3)

*

Quand je surveille un devoir

cylon_test2

*

Quand les élèves essaient de sortir avant la fin du devoir

southpark-gifs-animes-2410952

*

Quand ils me demandent si j’ai corrigé leurs copies

giphy (2)

*

Ce que je rêve de faire de leurs copies

Walter-White-Throws-Pizza-on-Roof-Breaking-Bad

*

Quand je rends les copies avec un mois peu de retard

tumblr_mx58d1fDPZ1sig9kao1_500

*

Quand Jason veut me convaincre que sa phrase sans verbe est correcte

dImyJ

*

Quand Jordan, élève de 2nde, pense enfin à utiliser des points et des majuscules (des fois)

Tina-Fey-giving-herself-high-five

*

Quand je cherche des idées pour un nouveau cours

giphy (5)

*

Quand je remplis mes bulletins

459

*

Quand Kevin, 6 de moyenne en français, annonce au conseil qu’il veut faire une 1re L

Excited-Happy-Kenneth-Parcel-30-Rock

*

Quand mes collègues essaient de me convaincre de participer à toutes sortes de projets au lieu de faire cours

house-gifs-animes-1125154

*

Quand on se remonte le moral, avec les collègues, en salle des profs

tumblr_n157mcxTXg1rcyf5no6_500

*

A la pause

tumblr_mctalko

*

A la pause aussi

tumblr_m2khj6Pq0V1rqusino1_500

*

Quand midi approche et que ta salle donne sur la cantine

quand midi approche

*

Quand on m’annonce une réunion au lycée à 18h

0024

*

Quand on m’annonce une réunion au lycée à 18h un mercredi

Dwight-Schrute-Laughing

*

Quand c’est les vacances

house-gifs-animes-4101117

Publicités
Tagué , , , , ,

Elle est où la poulette ? – Mes élèves sont hilarants 2

La poulette

En cette période d’œufs et de lapins de Pâques, il convient d’évoquer la double vie de la poulette.

Parce que, bêtement, quand on est moi – et vous, j’en suis sûre – une poulette, c’est une petite poule. Qui fait côt-côt, ou pas. Mais qui a des plumes, c’est imparable.

A la rigueur une poulette peut désigner une femme. Ce qui me fait penser qu’il faut que je vous parle un jour des magasins qui ne savent pas choisir leur nom. Comme « Chez Cocotte ». Parce qu’à moins d’avoir envie d’être fringuée comme une pute, j’éviterais d’y faire mes achats.

Pour en revenir à nos gallinacées, que ne fut ma stupéfaction d’entendre prononcer son nom lors d’un de mes cours. Qui généralement s’y prêtent peu.

« Madame, j’ai une poulette ! », s’exclama K.

Je clignai des yeux plusieurs fois et m’assurai rapidement qu’aucun volatile ne trainait dans les environs.

Une fois rassurée, mon neurone ne fit qu’un tour sur lui-même, et j’eus cette réaction dont toute la planète, depuis, m’envie l’éloquence :

« Hein ? »

 » J’ai une poulette, je peux pas écrire. »

   

Je vous laisse imaginer ce qui traversa ma petite tête quand j’eus compris qu’il n’y avait pas erreur de prononciation. Il était bien question de poulette.

Ce n’est que quand K. joignit enfin le geste à la parole – il craignait pour ma santé mentale –  que ses propos me parurent limpides.

Sur son doigt, trônait une superbe et blanchâtre ampoule, due sans aucun doute à un travail acharné à l’école (ahahah).

Ben oui, une petite ampoule, une poulette, quoi !

Régionalisme ? Inculture de ma part ? Pauvreté de mon patois ?

En tout cas, inutile de vous dire que j’étais la seule dans la salle à n’avoir jamais entendu cette expression…

Tagué , , , , ,

Ça gère la fougère – Mes élèves sont hilarants… de la Baltique

Ce n’est plus un secret avec un titre pareil, je suis prof. Et parfois, dans ce métier,   je m’instructionne grâce à mes élèves, dans la joie et la bonne humeur. Ils ont, notamment, enrichi considérablement ma connaissance de la langue française.

Ça gère, la fougère

C’est la dernière découverte en date. Et depuis que je l’ai entendue, spontanément utilisée par K. alors que je venais de lui apporter mon aide sur un épineux problème,  je n’ai cesse de la recaser dès que je peux.

« Waouh, ça gère la fougère, madame ! », furent ses mots exacts. Et moi de m’esclaffer.

Cela m’a pris quelques minutes avant de réaliser qu’il n’y avait aucun rapport  entre une quelconque gestion de situation et la plante. Je m’imaginais K., perdu en forêt, en train de trier des feuilles de fougères pour réaliser un herbier, ordonné et étiqueté, mais ça ne collait vraiment pas.

Tout est dans le plaisir de l’allitération !

J’ai même cru que K., amoureux des mots, avait inventé cette expression, hautement improbable. Mais il aurait fallu savoir ce qu’était une fougère. On a beau habiter la campagne, on a des principes, comme celui de ne jamais s’approcher d’un truc vert, de près ou de loin. Sauf si ça se fume.

J’ai donc fait appel à mon ami Google qui m’a confirmé son existence dans des contrées plus éloignées, géographiquement et temporellement (expression ajoutée au dico-des-mots en 2007 !). Il aura tout de même fallu 5 ans pour que l’expression parvienne jusqu’à nous.

L'attaque de la fougère mutante

Qu’est-ce donc que ça signifie donc ?

« Ça gère, la fougère » est l’exact synonyme du simple et beaucoup moins élégant « Ça gère », et la version pécaille (péquenot + racaille) du plus citadin « Ça gère, l’étagère ».

Les pécailles normandes adapteront l’expression grâce à un élégant « Ça gère, le camembert », les alsaciens préfèreront le « Ça gère le munster », digne hommage à leur région. Et si vous êtes plus versé dans la plante à fleurs, choisissez le « Ça gère la primevère », comme variation printanière.

Y a pas à dire, la jeunesse a le sens de la poésie et de la musique des mots. Quelle créativité !

NB : Ça gère la fougère a bien évidemment sa page Facebook pour pouvoir s’exprimer. Non mais oh, j’en vois parmi vous qui, en vieux cons réactionnaires, étaient prêts à la censurer ! Sales vieux !

La prochaine fois, je vous parlerai de la poulette. Elle est où la poulette ?

Tagué , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :