Archives de Tag: divers

Quand tu es prof de lycée (Gifs 2)

Quand je découvre que certains BTS savent à peine lire et écrire

tumblr_mrj7tjjxpB1qe6mn3o1_500

*

Quand je corrige trop de copies à l’heure

tumblr_mn97tbKUEc1qe6mn3o1_500

*

Quand j’ai enchaîné plusieurs paquets

tumblr_m9kkg1D5lI1qe6mn3o1_500

*

Quand j’ai lu toute la soirée que Victor Hugo, auteur du 17e siècle, avait écrit des livres.

tumblr_m2ofgdbyfm1qe6mn3o1_500

*

Quand Kevin rencontre par hasard la Culture. Ou que la Culture rencontre Kevin.

tumblr_luhv4c7Lf21qe6mn3o1_500

*

Quand un élève somnole en classe

tumblr_lchwzkBKVe1qe6mn3o1_500

*

Quand j’annonce un devoir-surprise et qu’on me demande si je suis sérieuse

tumblr_lmxodr6lRs1qe6mn3o1_500

*

Quand Kevin a compris ma blague, mais pas Dylan.

tumblr_lak2v77C0K1qe6mn3o1_500

*

Quand, pleine d’illusions, je m’installe pour écouter des exposés

tumblr_lak3rg8BX11qe6mn3o1_500

*

La réalité

tumblr_inline_mzwji0yJLY1rvb34b

*

Quand Kevin découvre sa sexualité

tumblr_mg3v9svlVi1qe6mn3o1_500

*

Quand Kevin me demande comment on écrit « évaluation »

oh-please

*

Quand Kevin m’explique que La Bruyère ne sait pas parler français

how1

*

Ce à quoi pensent vraiment Kevin, Dylan et Steven-Charles pendant mes cours

tumblr_lz2krrqacZ1qe6mn3o1_500

*

Quand je traverse le lycée avec le matériel de vidéoprojection

giphy (7)

*

Quand le proviseur utilise un sigle made in Education Nationale

tumblr_mn8xf34za21rhuy1vo1_400

*

La veille d’une inspection

tumblr_lku6ltcoqm1qe6mn3o1_500

*

Le cerveau d’un prof post-marathon conseils de classe, réunions parents-profs du 1er trimestre

tumblr_luen3zYLz21qe6mn3o1_500

Tagué , , ,

Quand tu es prof de lycée (en gifs animés et en séries télé)

L ‘idée a été volée là: Vis ma vie d’instit. Le modèle est beaucoup plus drôle, mais on fait ce qu’on peut !

C’est ma deuxième année en lycée et finalement, j’ai vite découvert que les élèves n’y sont pas si différents qu’en collège. Même en BTS !

Un cookie offert à celui ou celle capable de citer toutes les séries utilisées.

Ce que l’Éduc Nat’ nous demande d’être

tumblr_mtkavssiN01qmk3pno1_500

*

Ce que nous sommes vraiment

tumblr_mm3vtbT3nH1qdr81fo1_400

*

Quand j’essaie d’impressionner les élèves en début d’année

giphy (3)

*

Quand je surveille un devoir

cylon_test2

*

Quand les élèves essaient de sortir avant la fin du devoir

southpark-gifs-animes-2410952

*

Quand ils me demandent si j’ai corrigé leurs copies

giphy (2)

*

Ce que je rêve de faire de leurs copies

Walter-White-Throws-Pizza-on-Roof-Breaking-Bad

*

Quand je rends les copies avec un mois peu de retard

tumblr_mx58d1fDPZ1sig9kao1_500

*

Quand Jason veut me convaincre que sa phrase sans verbe est correcte

dImyJ

*

Quand Jordan, élève de 2nde, pense enfin à utiliser des points et des majuscules (des fois)

Tina-Fey-giving-herself-high-five

*

Quand je cherche des idées pour un nouveau cours

giphy (5)

*

Quand je remplis mes bulletins

459

*

Quand Kevin, 6 de moyenne en français, annonce au conseil qu’il veut faire une 1re L

Excited-Happy-Kenneth-Parcel-30-Rock

*

Quand mes collègues essaient de me convaincre de participer à toutes sortes de projets au lieu de faire cours

house-gifs-animes-1125154

*

Quand on se remonte le moral, avec les collègues, en salle des profs

tumblr_n157mcxTXg1rcyf5no6_500

*

A la pause

tumblr_mctalko

*

A la pause aussi

tumblr_m2khj6Pq0V1rqusino1_500

*

Quand midi approche et que ta salle donne sur la cantine

quand midi approche

*

Quand on m’annonce une réunion au lycée à 18h

0024

*

Quand on m’annonce une réunion au lycée à 18h un mercredi

Dwight-Schrute-Laughing

*

Quand c’est les vacances

house-gifs-animes-4101117

Tagué , , , , ,

Les éditeurs français sont-ils des boulets ?

Ceci est une liseuse

Ou alors, les finesses de l’édition m’échappent complétement.

Je suis passée du côté obscur de la force et suis donc, depuis peu, l’heureuse propriétaire d’un Kindle touch. Vous savez, l’énorme succès d’Amazon, la liseuse à encre électronique. et j’en suis très contente, là n’est pas l’objet de cet article. Je ne rentrerai pas non plus dans le débat sur le tort que le livre électronique cause aux librairies indépendantes.

Le problème, ici, ce n’est pas le Kindle, mais l’offre de livres en français qui est proposée pour ce support.

Petit historique :

Le Kindle a été lancé aux États-Unis en 2007, et la version internationale de l’appareil est disponible depuis 2009 dans plus de 100 pays. Les chiffres ne sont pas disponibles, mais ça doit représenter un beau paquet de ventes. Des millions, sûrement.

Il est arrivé en France en 2011 pour la version de base et en 2012, pour la version Touch. Les éditeurs français n’ont donc pas été pris par surprise et avaient tout le temps de se préparer à la demande qui s’annonçait, vu le succès ailleurs. Et pourtant, il suffit que je regarde le catalogue français disponible pour que ça me mette en rogne.

Les prix

En grande naïve que je suis, j’ai pensé que j’allais faire des économies en achetant des ebooks en place du traditionnel livre papier. Que nenni ! Les ebooks français sont souvent aussi chers que la version papier, si ce n’est plus !

Petits exemples à l’appui :

Prenons quelques très bonnes ventes, disponibles en poche, d’époques, de lieux et d’horizons divers.  Accrochez-vous bien, c’est à n’y rien comprendre.

   

L’étranger, Albert Camus :      Et si c’était vrai, Marc Lévy :     Ça, tome 1, Stephen King :

ebook : 5,49 eur.                             ebook : 9,99 eur,                           ebook : 16,99 eur,

poche: 5,04 eur.                               poche : 5,80 eur                            poche : 7,69 eur

Et ce ne sont malheureusement pas des exceptions ! L’ebook est très souvent plus cher que la version papier. Il va falloir m’expliquer comment, parce que même si Amazon prend une commission importante, il me semble que les frais pour l’éditeur sont quand même sacrément réduits, non ?

Comment Albin Michel justifie-t-il de vendre son ebook au prix d’un broché ? Il me semblait que l’attrait d’un broché était dans l’objet, son format, la qualité de son papier. On payait aussi la nouveauté. Mais là, rien de tout ça ! Ils nous prennent vraiment pour des truffes s’ils pensent qu’on va accepter de débourser autant. Et hop, une vente qui ne se fera pas. Je déteste qu’on se paie ma poire en espérant que je ne remarque pas.

Le choix

Misère, misère ! Qu’il est indigent ce catalogue français. Si vous aimez la chick-lit ou la bit-lit, les nouveautés grand public, vous trouverez peut-être votre bonheur. Mais essayez de trouver une oeuvre de plus de 2-3 ans, traduction ou non, et c’est le désert. Le mot mansucrit n’a jamais aussi bien porté son nom, puisqu’apparemment les éditeurs n’ont jamais rentré l’une de leurs oeuvres sous format numérique. C’est en tout cas la seule explication que j’ai trouvée à l’absence de 95% du catalogue de certains éditeurs au format numérique. C’est sûr que s’ils en sont à embaucher de pauvres stagiaires pour taper tous les petits romans de leur collection avec leur petites mimines, on n’est pas sortis de l’auberge…

Un petit panel de mes recherches et déceptions :

– Actes-Sud, Babel : Adios Paul Auster, Russel Banks, Nancy Huston and Co. Au mieux, vous trouverez le dernier roman, mais rien de plus ancien.

– L’oeuvre de Joyce Carol Oates est portée disparue, tout comme celle de Cormac McCarthy, Pete Dexter, Colum McCann, Hubert Selby Jr., Augusten Burroughs,  et là encore, 90% du catalogue 10/18 ou seuil.

Des solutions ?

Si vous lisez en français, et uniquement en français, il existe des solutions, mais à la limite de la légalité. Car, pour palier le manque d’offres sur certains titres, des blogs amateurs se sont montés sur le net afin d’offrir gratuitement les titres manquants. Leur argument légal ? Chacun a droit à une copie de sauvegarde d’un exemplaire papier qu’il possède déjà. Vous pouvez donc télécharger de nombreux romans chez La Team Alexandriz, ou encore sur ebooks-fr, mais ce n’est pas considéré comme du piratage à condition que vous soyez déjà propriétaire de l’œuvre. Honnêtement, j’y ai trouvé une offre bien plus alléchante que chez Mamazone…

Si vous lisez en anglais, vous n’avez aucun souci à vous faire, car les éditeurs d’outre-manche et d’outre-atlantique ne sont pas des petits bras frileux et recroquevillés sur eux-mêmes. Ils ont joué le jeu du livre numérique et ils fleurissent ! Le catalogue est riche et abordable. Eux, au moins, n’essaient pas de nous refourguer au prix fort un livre vieux de 10 ans et sorti en poche depuis 5. On trouve de tout, pour toutes les bourses, et même pour les plus percées.

D’ailleurs, ne manquez pas de visitez l’Offre éclair de Mamazone : tous les jours, une œuvre (roman, essai, BD…) est proposée pour la modique somme de 0.99 eur. C’est inégal, mais on peut tomber sur de petites perles à prix sacrifié. J’y ai acheté récemment, toujours en anglais, Coraline de N. Gailman, Simon’s cat 2, Perdido Street Station de China Mieville, The Help de K. Stockett, le 1er volume de la Trilogie Ender et bien d’autres.

A mettre en favoris et à consulter tous les jours.

Les éditeurs ont-ils peur que lancer un livre numérique sur le marché favorisera le piratage ? Certes, c’est sans doute une crainte fondée. Mais leur stratégie ne tient pas la route. S’ils ne sont pas capables d’offrir à leurs clients une offre décente, à des prix raisonnables, nous (enfin, je) irons chercher cette offre ailleurs. Et pourtant, je suis de celles et de ceux qui dépensent chaque mois des sommes importantes en produits culturels, essentiellement en livres. Je serais bien évidemment prête à payer pour mes ebooks en français, même si une offre illégale existait en parallèle.

Mais là, j’ai tellement l’impression d’être méprisée voire prise pour une idiote que ça me donne des envies de dissidence et me pousserait à ne plus lâcher un centime à ces maisons d’édition, par pur esprit de contradiction.

Messieurs les éditeurs, réagissez ou vous n’aurez bientôt plus que vos yeux et un portefeuille vide pour pleurer.

Addendum : SFReader a répondu à cet article sur son blog et il y apporte des précisions très intéressantes : Les éditeurs français ne sont pas des boulets

Sinon, pour un avis complet sur le Kindle Touch, lisez le très bon article de Ruerivard.

Tagué , , , , , , ,

Et vous, où étiez-vous ?

Et que faisiez-vous ces dernières années, quand le visage de notre nouveau président attendait d’être dévoilé ?

Pour ma part, j’ai gardé un souvenir très précis, non pas tant des soirées, que des périodes électorales. Même si, avec le temps, l’enthousiasme s’est émoussé.

1981

J’ai quatre ans et aucun souvenir de cette élection. Mais la génération Mitterrand, c’est moi.

J’ai longtemps été persuadée que Président et François Mitterrand étaient synonymes.

Je suis tombée de haut quand on m’a annoncé qu’il n’était pas président à vie et pouvait perdre son mandat.

Je n’ai vécu en direct aucun de ces moments : la victoire, le panthéon, l’affolement des marchés, la liesse populaire. Et pourtant, ils font partie de mon histoire.

1988

J’ai 11 ans et dans la cour de récré, avec Gwénaëlle R. dont le papa est socialo-communiste, on milite pour Tonton. On a déjà des idées très arrêtées et on papote politique tous les matins avec Hélène et Mme P., les dames de la cantine.

J’ai 11 ans et je ne peux pas imaginer quelqu’un d’autre à la tête de mon pays. Tonton, c’est un peu notre papa.

Je me souviens d’une attente exaltée devant la télé et d’une grande joie à l’annonce des résultats. J’avais eu le droit de suivre une grande partie de la soirée électorale, moi qui ne pouvais jamais regarder la télé le soir. C’est dire si c’était important.

1995

J’ai 18 ans et à 1 mois près, je ne peux pas voter. Je ne m’inscris donc pas sur les listes électorales cette année-là, ça ne sert à rien, et je me ferai avoir en beauté quand Chichi dissoudra l’Assemblée nationale l’année suivante. Ces élections anticipées me passent également sous le nez.

Je suis en Terminale, on parle beaucoup politique. Pour la 1re fois, j’ai autour de moi des jeunes de mon âge qui avouent voter à droite et ça me laisse très sceptique. Je suis plutôt Charlie Hebdo que le Figaro. Chacun ses goûts.

Je regarde aussi beaucoup les Guignols, comme de plus en plus de français. Chirac en deviendrait presque sympathique.

De toutes façons, on est déjà en cohabitation, ces élections marquent la fin de l’ère Mitterrand mais ne changent pas la donne. J’avais même oublié que Jospin était le candidat de la gauche. Cette élection ne m’a pas laissé beaucoup de traces, les conversations avec mes potes trotskistes davantage.

2002

21 Avril, le choc. Je suis étudiante, politisée et fière de l’être. Et je défile, à Rennes, avec des milliers de gens contre le Front National. J’ai un souvenir très ému de cette foule immense et bigarrée.

Le Pen perd, Chirac gagne et se vante presque d’avoir été élu aussi largement.

L’impression d’avoir été flouée va persister un bon moment.

2007

Ségolène, Sarko. Deux candidats de droite. L’un comme l’autre m’horripile.

Aucune alternative satisfaisante.

Ce n’est pas tant une campagne des idées qu’une campagne de la communication.

Le débat se déplace à droite, la gauche est au centre.

On ne nous demande plus de voter pour nos convictions, pour un candidat qui nous convient, mais de « voter utile ». Parce que tous les votes ne sont pas égaux ? C’est comme pour la galinette cendrée ? Il y a le bon vote et le mauvais vote ?

Malgré le spectre du 21 Avril, je ne me déplace pas.

J’ai 30 ans, je ne suis plus jeune et pourtant, mon état d’esprit se résume à ça :

2012

J’ai bien conscience que l’abstention n’est pas une solution. Ma foi en la politique a repris du poil de la bête et cette campagne aura vu ma participation à mon 1er meeting politique.

Dimanche, j’irai voter, c’est certain. Et puis, j’irai peut-être assister aux résultats dans les locaux du parti auquel milite mon chéri. Ou alors, je resterai devant ma télé, en souvenir du bon vieux temps, quand je n’avais pas encore 20 ans.

Et vous, où serez-vous ?

Tagué , , ,

« Si les candidats étaient « : portrait chinois pour vous aider à choisir

Petit jeu auquel vous avez tous joué enfant, ou récemment, y a pas d’âge. Normalement, c’est un autoportrait, mais il se trouve que je n’ai pas les candidats sous la main. Voici, en  tout objectivité, sans aucun parti pris, les réponses qu’ils auraient pu donner… Mais on n’est jamais trop prudent :

ÂMES POLITIQUEMENT SUSCEPTIBLES S’ABSTENIR

(Non, ce portrait ne penche pas du tout d’un côté.
C’est une illusion d’optique.
Objectif, j’ai dit. )

Si nos candidats étaient….

Un titre de film:

Sarkozy : Apocalypse Now

Le Pen : Au nom du père

Arthaud : Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes

Bayrou : Et au milieu coule une rivière

Mélenchon : Extension du domaine de la lutte

Poutou :  À la poursuite d’octobre rouge

Cheminade : Rencontre du 3ème type

Dupont-Aignan: Mon nom est personne

Joly : Titanic

Hollande : La grande bouffe

Un personnage de fiction :

Sarkozy : Rastignac,

Hollande : Bridget Jones,

Bayrou : Charles Bovary,

Marine Le Pen : Bellatrix Lestrange,

Poutou : Étienne Lantier,

Mélenchon : Toby Ziegler (The West Wing),

Joly : Caroline (la tortue dans Boule et Bill. La ressemblance est troublante)

Arthaud : Mafalda,

Dupont-Aignan : Thierry la Fronde,

Cheminade : Le professeur Tournesol

Des paroles de chanson :


Sarkozy : Les Poppys

« Non, non rien a changé
Tout, tout a continué
Hé ! Hé ! Hé ! Hé !

Et pourtant bien des gens
Ont chanté avec nous
Et pourtant bien des gens
Se sont mis à genoux
Pour prier, oui pour prier
Pour prier, oui pour prier
Mais j’ai vu tous les jours
A la télévision
Même le soir de Noël
Des fusils, des canons
J’ai pleuré, oui j’ai pleuré
J’ai pleuré
Qui pourra m’expliquer que… »,

Hollande : Jon Lajoie

« I am just a regular everyday normal guy…
Nothing special about me Mother Fucka
I am just a regular everyday normal guy…
When I go to the clubs I wait in line Mother Fucka
I am just a regular everyday normal guy…
I got 600 dollars In the bank Mother Fucka
I am just a regular everyday normal guy…
And my sexual performances is average »

Le Pen : Michel Fugain

« Elle est vivante, elle a encore
La haine au ventre, la rage au corps
La bête immonde

Qu’elle tourne au loin comme un vautour
Ou Rampe et ronge tout autour
La bête immonde

Depuis le temps qu’elle a fait le trou
De sa tanière grise
Là-bas, ici, partout
Au coeur de chacun de nous
Elle est l’enfant que la bêtise
A conçu avec l’ombre
La bête immonde »
Joly : Kana

« J’ai de petits problèmes dans ma plantation
Pourquoi ça pousse pas?

Moi, j’ai planté tomates et concombres.
Concombres ça pousse pas.
Alors moi, j’ai planté bien à l’ombre,
À l’ombre ça pousse toujours pas. »

Poutou : Les Fatals Picards

« Mon père était tellement de gauche
qu’à son mariage dans l’église
On chantait l’Internationale,
les femmes portaient des faux cils
Mon père était tellement de gauche
qu’on a eu tout plein d’accidents
Il refusait la priorité a droite, systématiquement »

Arthaud : Renaud

« Elle crèche cité Lénine
Une banlieue ordinaire
Deux pièces et la cuisine
Canapé, frigidaire
Préfèrerait habiter
Cité Mireille Mathieu
Au moins elle sait qui c’est
Pis c’est vrai qu’ça f’rait mieux
Sur les cartes de visite
Qu’elle utilise jamais
Ça mettrait du ciel bleu
Sur les quittances de gaz
L’en parlera au syndic
Si elle a une occase »

Mélenchon : Zebda

« Ami entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne
Ohé, partisans ouvriers et paysans c’est l’alarme
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes

Motivés, motivés
Il faut rester motivés !
Motivés, motivés
Il faut se motiver !
Motivés, motivés
Soyons motivés !
Motivés, motivés
Motivés, motivés !

On va rester motivé pour le face à face
On va rester motivé quand on les aura en face
On va rester motivé, on veut que ça se sache
On va rester motivé…

On va rester motivé pour la lutte des classes
On va rester motivé contre les dégueulasses

Motivés, motivés… »

Dupont-Aignan : Gérard Lanvin

« On m’appelle le chevalier blanc
Je vais et je vole au secours d’innocents
Dans la campagne résonne la poudre
Je vais et vole plus vite que la foudre

Mon épée est prête à servir
L’ennemi n’a qu’à me tenir
De chacun je suis respecté
Du paysan au chevalier

On m’appelle le chevalier blanc
Je vais et je vole au secours d’innocents
Cents fois ma tête fut mise à prix
Jamais personne ne m’a pris

Ces soldats ne me font pas peur
J’ai pour moi la force et l’honneur
La justice guide mon bras
Jamais rien ne l’arrêtera »

Bayrou : Max Boublil et Luce

« T’es moyenne
Lalalalalala
T’es moyen
Lalalalalala
Mais j’ai pas fait le difficile
A 5h du matin

T’es moyen
Lalalalalala
T’es moyenne
Lalalalalala
J’aurai préférée trouver mieux
Mais tu me faisais de la peine »

Cheminade : Balavoine

« J’aurais voulu être un artiste
Pour pouvoir faire mon numéro
Quand l’avion se pose sur la piste
À Rotterdam ou à Rio
J’aurais voulu être un chanteur
Pour pouvoir crier qui je suis
J’aurais voulu être un auteur
Pour pouvoir inventer ma vie

J’aurais voulu être un acteur
Pour tous les jours changer de peau
Et pour pouvoir me trouver beau
Sur un grand écran en couleurs

J’aurais voulu être un artiste
Pour pouvoir être un anarchiste
Et vivre comme un millionnaire

J’aurais voulu être un artiste
Pour avoir le monde à refaire
Pour pouvoir dire pourquoi j’existe  »

Une phrase célèbre :

Hollande : « Veni, vidi, vici »

Sarkozy : »Au revoir » VGE

Le Pen : « Tant va la cruche à l’eau… »

Joly :   » Dans chaque ami, il y a la moitié d’un traître.  »

Bayrou : « Impossible n’est pas français »

Poutou : « L’espoir fait vivre »

Dupont-Aignan : « C’est encore plus beau lorsque c’est inutile »

Arthaud : « Révolte ! Révolte ! » (Kaamelott)

Mélenchon : « Ah, ça ira, ça ira, ça ira »

Cheminade : « bloubloubloublou » (La denrée)

Un truc qui se mange

Le Pen : Une tête de nègre

Sarkozy : Un soufflé

Bayrou : Une truffe

Joly : La gaufre

Dupont-Aignan : Une pet de nonne

Hollande : (C’est trop facile !) Un flan, oui, mais un flan Dukan !

Arthaud : Du bœuf Stroganof

Poutou : Des baisers au chocolat

Mélenchon : du Chou en cocarde

Cheminade : de la Jelly (verte de préférence)

Stay tuned pour davantage d’aventures présidentielles dans la journée !

Tagué , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :