Et vous, où étiez-vous ?

Et que faisiez-vous ces dernières années, quand le visage de notre nouveau président attendait d’être dévoilé ?

Pour ma part, j’ai gardé un souvenir très précis, non pas tant des soirées, que des périodes électorales. Même si, avec le temps, l’enthousiasme s’est émoussé.

1981

J’ai quatre ans et aucun souvenir de cette élection. Mais la génération Mitterrand, c’est moi.

J’ai longtemps été persuadée que Président et François Mitterrand étaient synonymes.

Je suis tombée de haut quand on m’a annoncé qu’il n’était pas président à vie et pouvait perdre son mandat.

Je n’ai vécu en direct aucun de ces moments : la victoire, le panthéon, l’affolement des marchés, la liesse populaire. Et pourtant, ils font partie de mon histoire.

1988

J’ai 11 ans et dans la cour de récré, avec Gwénaëlle R. dont le papa est socialo-communiste, on milite pour Tonton. On a déjà des idées très arrêtées et on papote politique tous les matins avec Hélène et Mme P., les dames de la cantine.

J’ai 11 ans et je ne peux pas imaginer quelqu’un d’autre à la tête de mon pays. Tonton, c’est un peu notre papa.

Je me souviens d’une attente exaltée devant la télé et d’une grande joie à l’annonce des résultats. J’avais eu le droit de suivre une grande partie de la soirée électorale, moi qui ne pouvais jamais regarder la télé le soir. C’est dire si c’était important.

1995

J’ai 18 ans et à 1 mois près, je ne peux pas voter. Je ne m’inscris donc pas sur les listes électorales cette année-là, ça ne sert à rien, et je me ferai avoir en beauté quand Chichi dissoudra l’Assemblée nationale l’année suivante. Ces élections anticipées me passent également sous le nez.

Je suis en Terminale, on parle beaucoup politique. Pour la 1re fois, j’ai autour de moi des jeunes de mon âge qui avouent voter à droite et ça me laisse très sceptique. Je suis plutôt Charlie Hebdo que le Figaro. Chacun ses goûts.

Je regarde aussi beaucoup les Guignols, comme de plus en plus de français. Chirac en deviendrait presque sympathique.

De toutes façons, on est déjà en cohabitation, ces élections marquent la fin de l’ère Mitterrand mais ne changent pas la donne. J’avais même oublié que Jospin était le candidat de la gauche. Cette élection ne m’a pas laissé beaucoup de traces, les conversations avec mes potes trotskistes davantage.

2002

21 Avril, le choc. Je suis étudiante, politisée et fière de l’être. Et je défile, à Rennes, avec des milliers de gens contre le Front National. J’ai un souvenir très ému de cette foule immense et bigarrée.

Le Pen perd, Chirac gagne et se vante presque d’avoir été élu aussi largement.

L’impression d’avoir été flouée va persister un bon moment.

2007

Ségolène, Sarko. Deux candidats de droite. L’un comme l’autre m’horripile.

Aucune alternative satisfaisante.

Ce n’est pas tant une campagne des idées qu’une campagne de la communication.

Le débat se déplace à droite, la gauche est au centre.

On ne nous demande plus de voter pour nos convictions, pour un candidat qui nous convient, mais de « voter utile ». Parce que tous les votes ne sont pas égaux ? C’est comme pour la galinette cendrée ? Il y a le bon vote et le mauvais vote ?

Malgré le spectre du 21 Avril, je ne me déplace pas.

J’ai 30 ans, je ne suis plus jeune et pourtant, mon état d’esprit se résume à ça :

2012

J’ai bien conscience que l’abstention n’est pas une solution. Ma foi en la politique a repris du poil de la bête et cette campagne aura vu ma participation à mon 1er meeting politique.

Dimanche, j’irai voter, c’est certain. Et puis, j’irai peut-être assister aux résultats dans les locaux du parti auquel milite mon chéri. Ou alors, je resterai devant ma télé, en souvenir du bon vieux temps, quand je n’avais pas encore 20 ans.

Et vous, où serez-vous ?

Advertisements
Tagué , , ,

2 réflexions sur “Et vous, où étiez-vous ?

  1. Violette dit :

    je me suis bcp reconnue dans ce que tu as dit, j’ai un an de moins que toi et je me souviens de la mort de Mitterrand, un grand choc. Beau billet!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :