Ça gère la fougère – Mes élèves sont hilarants… de la Baltique

Ce n’est plus un secret avec un titre pareil, je suis prof. Et parfois, dans ce métier,   je m’instructionne grâce à mes élèves, dans la joie et la bonne humeur. Ils ont, notamment, enrichi considérablement ma connaissance de la langue française.

Ça gère, la fougère

C’est la dernière découverte en date. Et depuis que je l’ai entendue, spontanément utilisée par K. alors que je venais de lui apporter mon aide sur un épineux problème,  je n’ai cesse de la recaser dès que je peux.

« Waouh, ça gère la fougère, madame ! », furent ses mots exacts. Et moi de m’esclaffer.

Cela m’a pris quelques minutes avant de réaliser qu’il n’y avait aucun rapport  entre une quelconque gestion de situation et la plante. Je m’imaginais K., perdu en forêt, en train de trier des feuilles de fougères pour réaliser un herbier, ordonné et étiqueté, mais ça ne collait vraiment pas.

Tout est dans le plaisir de l’allitération !

J’ai même cru que K., amoureux des mots, avait inventé cette expression, hautement improbable. Mais il aurait fallu savoir ce qu’était une fougère. On a beau habiter la campagne, on a des principes, comme celui de ne jamais s’approcher d’un truc vert, de près ou de loin. Sauf si ça se fume.

J’ai donc fait appel à mon ami Google qui m’a confirmé son existence dans des contrées plus éloignées, géographiquement et temporellement (expression ajoutée au dico-des-mots en 2007 !). Il aura tout de même fallu 5 ans pour que l’expression parvienne jusqu’à nous.

L'attaque de la fougère mutante

Qu’est-ce donc que ça signifie donc ?

« Ça gère, la fougère » est l’exact synonyme du simple et beaucoup moins élégant « Ça gère », et la version pécaille (péquenot + racaille) du plus citadin « Ça gère, l’étagère ».

Les pécailles normandes adapteront l’expression grâce à un élégant « Ça gère, le camembert », les alsaciens préfèreront le « Ça gère le munster », digne hommage à leur région. Et si vous êtes plus versé dans la plante à fleurs, choisissez le « Ça gère la primevère », comme variation printanière.

Y a pas à dire, la jeunesse a le sens de la poésie et de la musique des mots. Quelle créativité !

NB : Ça gère la fougère a bien évidemment sa page Facebook pour pouvoir s’exprimer. Non mais oh, j’en vois parmi vous qui, en vieux cons réactionnaires, étaient prêts à la censurer ! Sales vieux !

La prochaine fois, je vous parlerai de la poulette. Elle est où la poulette ?

Publicités
Tagué , , , , ,

10 réflexions sur “Ça gère la fougère – Mes élèves sont hilarants… de la Baltique

  1. Luthien dit :

    Je connaissais cette expression mais pas ses dérivés par contre !
    Ca doit être génial toutes ces petites expressions que l’on apprend. ^^

    • Coffee dit :

      Génial, j’en doute parfois 😀 Mais amusant, toujours ! Par contre, hormi l’étagère, les dérivés sont de moi. A ne pas utiliser pour avoir l’air dans le vent, donc.

  2. stephy21 dit :

    Mais ils ont quel age tes eleves ???? Je me sens vieille à rien connaitre 🙂 !!!

  3. noomimoon dit :

    Ils sont « mignons » 🙂

  4. Jay dit :

    Je suis certain que Marie pourrait t’en sortir pleins de nouvelles !

    Sinon, j’ai déjà entendu sortir les expressions suivantes moi:
    – fort comme un bar tabac (il est si costaud que ça le buraliste?)
    – dormir comme un noir (le loir n’a qu’à être moins actif d’abord!)

    • Coffee dit :

      Ahah, je ne connaissais pas le « dormir comme un noir » ! En plus, il y a un beau relent de racisme sous-jacent 😀

      • Jay dit :

        Marie a eu cette année (entre autres) :
        – un gamin atteint de brocolite (un brocolis qui pousse sur la tête ou une bronchiolite, qui sait?);
        – un gamin atteint de mamie-plégie puis de demi-plégie (oui oui, la mère ne sait pas que son enfant est hémiplégique);
        – un élève qui « a attrapé une méningite, mais ce n’est pas grave, il reviendra demain » (sic). Il s’agissait en fait d’une laryngite.

        • Coffee dit :

          Je ne devrais pas, mais ça me fait hurler de rire 🙂 On aurait voulu les inventer qu’on n’y aurait pas pensé. Par contre, Marie, ça ne doit plus la faire rire au bout d’un moment…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :