Alain Rey et moi (3) – Rambo

Précédemment dans Alain Rey et moi, Coffee faisait une plongée sous la couette. En poil d’eider, excusez du peu. C’était donc l’occasion idéale pour se visionner un petit film.

Croyez-le, croyez-le pas, je n’ai jamais vu un seul Rambo. Je connais le personnage, m’en suis moquée comme tout le monde, mais les films de guerre et moi, ça fait 18, 19 si Sly est de la partie.

Et c’est un tort. Parce que du coup, des informations cruciales m’échappent. Heureusement que j’ai un collègue culturé, avec une belle mèche, pour combler mon ignorance.

Comme le fait qu’avant d’être un film, Rambo était un livre. Avec des lettres, et des mots et pas d’illustrations. Si, si, juré, craché. Ça s’appelait même First Blood. Ça sonne familier ? Non ? Alors, essayez plutôt de prononcer le nom de Rambo à l’américaine. Je sais, je vous ai déjà fait le coup avec édredon. Mais franchement, c’est pas de ma faute si tout ce qui sépare la langue française de la langue anglaise, c’est une patate chaude dans la bouche.

Donc, prononcez ce nom à l’américaine, tout en gardant à l’esprit que Monsieur Morrell était professeur de Littérature. Rambo serait donc la déformation de … Allez, faisons durer le suspense.

David Morrell explique lui-même sur son site que cette inspiration pour le nom de Rambo fut double. Et fort hilarante, si vous me demandez mon avis.

Ce nom lui aurait été inspiré par une pomme et un poète. Ahahahah. Riez. Mais c’est pas beau de se moquer.

Sa femme lui avait acheté des Rambo apples, qu’il trouva délicieuses et aussitôt, hop, celà lui fit penser à la façon dont certains prononçaient le nom de Rimbaud, dont l’oeuvre la plus célèbre est Une Saison en enfer: « une métaphore très adaptée à l’expérience de prisonnier de guerre que j’imaginais Rambo avoir enduré », déclare-t’il. Le prénom John sera ajouté par les scénaristes, en référence à une célèbre chanson de la Guerre Civile « When Johnny comes marching home ».

Comme quoi, le destin d’un personnage ne tient pas à grand chose. Imaginez que sa femme ait acheté des poires. Ou des bananes.

Publicités
Tagué , , , ,

2 réflexions sur “Alain Rey et moi (3) – Rambo

  1. sofynet dit :

    encore appris pleins de choses ;o))

  2. Coffee dit :

    C’est fait pour ça :))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :