Inventaire 2011 : Shame on me.

Je ne lis pas assez.

Correction, je ne lis plus assez.

On aurait pu croire qu’avec 4 mois de congé mat’ en 2011, les lectures allaient s’enchaîner. Et c’est vrai, j’ai beaucoup lu. Des blogs, des articles sur internet, des livres sur la grossesse, l’allaitement, et l’art d’être maman. Et des bouquins sur la calligraphie. Avec beaucoup d’images et peu de texte.

Mais des romans ? Des nouvelles ? Voire même des BD ? Euh, joker.

C’est franchement la honte. J’en ai perdu mon français, littéralement, ce qui fait plutôt tache pour ma profession. J’ai certes l’excuse de ne plus être capable de lire 5 minutes après m’être allongée dans mon lit. Mais y a pas que les lits dans la vie. Y a les chaises, les serviettes de plage et les canapés, aussi.

Du coup, voici une liste exacte de mes lectures de l’année afin de me mettre le nez dans mon caca et tenter de remédier à ce qui a, j’en suis sûre, contribué au ramollissement de mon petit cerveau. C’est promis, en 2012, ce sera mieux !

Romans

In english :

  et

jeunesse :

et

Invisible restera sûrement dans mon top 3 Paul Auster.

To kill a mocking bird est un classique de la litté jeunesse américaine. On découvre l’Amérique du début du siècle, qui se bat comme elle le peut, contre le racisme et les préjugés. Le tout à travers les yeux d’une jeune narratrice, fort rigolote. Un must.

Hoot est très mignon, écolo, choupinot. Il a été traduit en français.

Not in english :

  et  (en cours)

On n’atteint malheureusement pas les sommets de Nécropolis, mais il est tout de même doué, ce M. Lieberman.

et

Une jolie écriture, délétère et intrigante. Mais un peu chiante aussi parfois. J’ai failli ne jamais finir la ballade qui ne mène finalement nulle part.

Jeunesse :

C’est de la litté jeunesse/histoire de vie comme je n’aime pas. A priori. Parce que j’ai versé une larme à la lecture en pleine classe. Comme quoi.

A terminer :

  et (acheté à NY, c’est dire s’il est temps)

C’est du bon, de la qualité, ma bonne dame ! Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est indigent (y en a quand même qui ont plein de pages !). Allez, on secoue sa tête-toute-embrumée-qui-n’arrive-pas-à-se-concentrer-plus-de-quelques-minutes et on s’active.

Parce que la grossesse, y a un moment où ça ne pourra plus servir d’excuse.

Note to myself : faire un article sur tous les beaux albums pour enfants découverts en 2011. Même que dans certains cercles, c’est considéré ‘achement intellectuel. Et qu’en plus, je pourrais peut-être les faire étudier au collège.

Note to my éventuels lecteurs : Lâchez les cailloux ! « Lâchez », j’ai dit, pas « Jetez » !

Note to me again parce que j’aime me parler : faire la liste des daubes films regardés cette année, sur grand écran ou sur petit. Bizarrement, il y en a plus que d’habitude. Ça fera monter la moyenne.

Publicités
Tagué , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :